Comprendre la marche nordique

Histoire

La marche nordique est née en Finlande; les skieurs de fond Finnois s'entraînaient en été en marchant avec des bâtons.
En 2009,, cette pratique recensait plus de 8 millions de pratiquants. La marche nordique atteint le sud de l'Europe en passant par l'Allemagne et la Pologne où elle connaît une forte expansion.

En France, c'est la Fédération Française d'Athlétisme qui possède la délégation marche nordique du Ministère des Sports. Cette discipline s'inscrit depuis plusieurs années dans les activités santé loisirs développées par la FFA. Ses missions sont la promotion, la formation et l'encadrement de cette activité. Grâce à ses actions la marche nordique a déjà séduit plus de 20.000 pratiquants en club.

Qui peut pratiquer ?

De par sa facilité et sa dimension « Sport santé », la marche nordique s'adresse à tout le monde quels que soient l'âge ou la condition physique de chacun. La marche nordique saura satisfaire tous les pratiquants, des adolescents aux retraités en passant par les sportifs confirmés, ce qui en fait une discipline très conviviale et familiale.

Les bienfaits

La marche nordique tonifie le corps
Le mouvement complet de la marche nordique permet un renforcement général de toutes les chaînes musculaires et articulaires du corps.
Contrairement à la marche et à la course traditionnelle (qui exploitent surtout les membres inférieurs), l'utilisation des bâtons favorise le développement musculaire des parties supérieures du corps. Les abdominaux, les bras, les pectoraux, les épaules et le cou se trouvent sollicités au même titre que fessiers et cuisses.

La marche nordique est une pratique très complète ; elle sollicite 80% des chaînes musculaires et permet de sculpter le corps dans son ensemble. Néanmoins et selon les objectifs de chacun, des exercices de renforcement musculaire sont proposés lors des séances de marche en nature, ce qui permet un travail plus localisé de manière ciblée.

La marche nordique permet de mieux respirer
Durant l'effort, l'activation cardio-vasculaire en marche nordique est comparable à celle d'un jogging à allure modérée.
La position du corps et l'utilisation des appuis latéraux en marche nordique favorisent l'amplitude pulmonaire et l'oxygénation (environ 60% de plus par rapport à une pratique classique de la marche normale).

La marche nordique fortifie les os
Les os ont besoin d'être soumis à des vibrations pour se fortifier. Le planter des bâtons au sol assure l'optimum de vibrations et ce sans agresser les articulations. La pratique avec des bâtons télescopiques atténue fortement ces bienfaits.

La marche nordique aide à l'amincissement
En impliquant toutes les chaînes musculaires du corps, la marche nordique augmente sensiblement la dépense énergétique : jusqu'à 40 % de plus par rapport à la marche traditionnelle. Dans cette activité d'endurance, le corps consomme essentiellement les graisses pour soutenir l'effort. Elle permet ainsi, au pratiquant assidu d'affiner sa silhouette et de perdre du poids (? 400 Kcal/h dépensées).

Contre-indications

La marche Nordique convient à pratiquement tout le monde. Toutefois :
  • Evitez de pratiquer cette activité si vous souffrez d'une arthrite.
  • N'utilisez pas de bâtons si vous avez des tendinites sur les membres supérieurs, ou d'importantes affections rhumatismales sur le haut du corps ou dans les pieds.
  • Pratiquez de manière modérée en cas d'arthrose.
Club affilié à la FFA
Club affilié à la FFA
Michel, je suis à votre écoute
Posez votre question à Michel, votre coach Athlé santé
http://www.coquelicot42.athle.com
Le COQUELICOT 42, c'est aussi l'athlétisme en compétition à partir de 7 ans